Jump to content
lb06

Quels settings privilégier pour la lumière ?

Recommended Posts

Bonjour à tous, 

J'aimerais savoir ce qu'il vaut mieux privilégier pour ne pas perdre en qualité d'image, je m'explique : vray est un super outil car il offre de nombreuses possibilités quant à l'éclairage d'une scene mais voila, on s'y perd un peu je trouve, pour la lumière par exemple, on peut gérer son intensité, sa couleur ou autre avec la caméra, on peut aussi la gérer en modifiant l'intensité d'une vraylight ou encore le VFB. Mais modifier les 3 je ne suis pas sure que ce soit une bonne chose....on finit par se mélanger les pinceaux....

Je sais que certains ne touchent pas aux settings de leur caméra, d'autres ne touchent pas au sun,......

Qu'en pensez vous ? qu'est ce qu'il vaut mieux privilégier pour ne pas perdre en qualité d'image ?

Merci pour vos retours

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Je n'utilise plus Vray depuis un bon moment, au profit de Corona. Les principes sont strictement identiques.

Pour la lumière, il faut régler tes sources lumineuses avec une hiérarchie : si ta scène est en journée, beau temps, soleil prépondérant, il y aura peu de lumières artificielles mais déjà à ce stade, tu peux choisir un "Sun" ou un HDRI adapté pour l'éclairage principal. Si les conditions différent, les lumières secondaires et artificielles prendront plus de place.

Les réglages de la caméra ne permettent pas de modifier la lumière de ta scène mais de modifier l'exposition de ton image : tu dois choisir une vitesse et un diaphragme qui vont gérer la quantité de lumière exposée, et, entre autres, la profondeur de champ (DOF). Grosse ouverture (diaph < 3.5) = vitesse plus élevée pour la même lumière, et plus grande DOF. Inversement, une faible ouverture, implique une zone nette très grande et une plus petite vitesse. C'est un principe simple de photographie qu'il est sympa d'avoir en tête pour manipuler les caméras de Vray ou Corona.

Bonne journée

KruL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ta réponse, 

Donc si je comprends bien, s'il y a une hiérarchie à "respecter" ce serait d'abord le sun ou un dome avec un HDRI puis les lumières artificielles si besoin et enfin la caméra. Et le VFB alors ? Tu n'y touches pas ?

Et sinon je fais ma curieuse mais pourquoi as tu abandonné vray pour corona ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Si tu veux raisonner en "réel", c'est à dire en photographe, et je rejoins Krul sur l'importance de ce point là, tu dois "caler" ton éclairage naturel (sun + sky) et ne plus t'en occuper. Le seul point important reste ta caméra avec ses trois réglages principaux...ouverture, vitesse et ISO (ou EV). Je passe sur la profondeur de champs (qui se détermine par l'ouverture) et sur la vitesse (qui influera sur le Motion Blur) pour n'avoir, au final, qu'un seul réglage à gérer...les ISO ou EV. En bref et en général, ton HDRI (si de bonne qualité), ta vitesse de caméra et son ouverture peuvent être laissés à leurs valeurs par défaut. Ton exposition ne va (presque) dépendre que d'un seul paramètre, les ISO...C'est chouette, non?

A noter, que depuis la version 5 de Vray, tu as un automatic exposure assez pratique pour t'aider à bien exposer ton image.

Quant aux réglages du VFB....Exposure, Curves, White Balance, Filmic, etc....Ils vont te servir à faire ce que l'on appelle du Tone Mapping. En gros, et à l'image d'un développement photo avec Camera Raw ou LightRoom, ces paramètres vont te servir à "équilibrer" ton image. Compresser les tons clairs, déboucher les zones sombres, régler tes contrastes, etc, etc...

Viennent ensuite les éclairages artificiels. Je t'invite à utiliser les sources lumineuses IES. Tu peux ainsi bénéficier des fichiers du même nom (.IES). L'interet est que ceux ci intègrent les données réelles d'intensité lumineuse, de température et de toile (forme du halo lumineux) de chaque source spécifique. Il est alors plus facile de gérer une valeur, en Watt ou en Lumen qu'une valeur générique qui n'a aucun étalonnage sur lequel s'appuyer. Il est à noter que tu peux également déterminer, pour les Vray Lights classqiues ces valeurs d'intensité et de température de couleur.

En espérant t'avoir un peu aidé dans ton workflow....

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, lolonic said:

Salut,

Si tu veux raisonner en "réel", c'est à dire en photographe, et je rejoins Krul sur l'importance de ce point là, tu dois "caler" ton éclairage naturel (sun + sky) et ne plus t'en occuper. Le seul point important reste ta caméra avec ses trois réglages principaux...ouverture, vitesse et ISO (ou EV). Je passe sur la profondeur de champs (qui se détermine par l'ouverture) et sur la vitesse (qui influera sur le Motion Blur) pour n'avoir, au final, qu'un seul réglage à gérer...les ISO ou EV. En bref et en général, ton HDRI (si de bonne qualité), ta vitesse de caméra et son ouverture peuvent être laissés à leurs valeurs par défaut. Ton exposition ne va (presque) dépendre que d'un seul paramètre, les ISO...C'est chouette, non?

A noter, que depuis la version 5 de Vray, tu as un automatic exposure assez pratique pour t'aider à bien exposer ton image.

Quant aux réglages du VFB....Exposure, Curves, White Balance, Filmic, etc....Ils vont te servir à faire ce que l'on appelle du Tone Mapping. En gros, et à l'image d'un développement photo avec Camera Raw ou LightRoom, ces paramètres vont te servir à "équilibrer" ton image. Compresser les tons clairs, déboucher les zones sombres, régler tes contrastes, etc, etc...

Viennent ensuite les éclairages artificiels. Je t'invite à utiliser les sources lumineuses IES. Tu peux ainsi bénéficier des fichiers du même nom (.IES). L'interet est que ceux ci intègrent les données réelles d'intensité lumineuse, de température et de toile (forme du halo lumineux) de chaque source spécifique. Il est alors plus facile de gérer une valeur, en Watt ou en Lumen qu'une valeur générique qui n'a aucun étalonnage sur lequel s'appuyer. Il est à noter que tu peux également déterminer, pour les Vray Lights classqiues ces valeurs d'intensité et de température de couleur.

En espérant t'avoir un peu aidé dans ton workflow....

Merci beaucoup pour ta réponse très complète, ce sont de précieuses informations qui vont beaucoup me servir ! Donc dans l'ordre sun+sky puis ISO de la caméra puis IES ou vraylight.

J'utilise bien tout ça, les IES et leurs petits effets sympa aussi, je m'interrogeais sur la logique d'un éventuel ordre d'utilisation, tu as répondu à ma question. Je n'aime pas trop le VFB, je trouve ça plus complet et plus pratique de travailler en post prod avec photoshop...

Merci encore et très bonne soirée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, lb06 said:

Je n'aime pas trop le VFB, je trouve ça plus complet et plus pratique de travailler en post prod avec photoshop...

Tout dépend du nombre d'images que tu sors sur un projet, et aussi du nombres d'itérations ;)

Tu peux regarder du côté de chez Pulze avec leur Post Manager.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Lolonic a fait une réponse bien plus complète que la mienne et je suis d'accord avec tout ce qui est dit.

Pour te répondre sur l'abandon de Vray au profit de Corona, c'est tout simple : je l'ai essayé à l'époque où il arrivait en version stable, et je l'ai trouvé plus à mon gout ; il y avait à ce moment des fonctions que n'avait pas encore Vray (Postprocess Bloom&Glare facile, LightMix...), et sa simplicité de mise en œuvre a fini de me convaincre.

Concernant le VFB, je l'utilise pour pré-produire mes rendus, j'utilise un LUT, règle une exposition générale, un contraste, la compression des blancs et régler le Bloom and Glare. Certaines caméras sont en "override" de ces paramètres si j'ai besoin de mofifier certaines valeurs. Cela permet aussi de faire des rendus de contrôle en perspective (sans caméra) qui sont correctement exposés.

Cela me permet surtout de faire peu de postproduction dans photoshop, en l'occurrence j'utilise Affinity qui est plus adapté pour moi et infiniment moins cher. Donc, du tonemapping plus fin, de la "clarté" pour faire ressortir des effets de matière et de l'équilibrage des niveaux de noir et blanc. Tout cela enregistré dans des presets et quand il y a des modifs, le process est plus rapide.

Bonne journée,

KruL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 18 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

×
×
  • Create New...