Aller au contenu

zules

Members
  • Content Count

    1,493
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    20

zules last won the day on February 19

zules had the most liked content!

1 abonné

About zules

  • Rank
    Membre Senior
  • Date de naissance 12/19/1985

Contact Methods

  • Website URL
    http://jgaillard.tumblr.com

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Interests
    CGI

Recent Profile Visitors

1,864 visualisations du profil
  1. zules

    Rendering &.... écologie !

    Yes j'en avais également entendu parler !
  2. zules

    Rendering &.... écologie !

    Bon, c'est pas très joyeux comme sujet, et la recherche de petites solutions m’intéresse plus que l'état des lieux. J'espère que ça vous rendra plus bavard ;) Sauf si vous vous en foutez, ce que je peux comprendre. Personnellement, j'ai un peu analysé le truc pour voir où optimiser mon taf et j'ai développé quelques pistes, classées par type : Énergétique : éteindre les machines si pas de rendu (mauvaise habitude auparavant, mais 2 bi-xeons ça suce mais c'est (très) long à démarrer au niveau de la CM) récupérer la chaleur émise par les machines (ordis, NAS...) : je ne sais pas si c'est possible. installer du photovoltaïque si possible et faire du rendu solaire (si si) en partie. A Paris c'est plus dur je sais ^^ Clientèle : réflexion sur une politique tarifaire adaptée : projets utiles (crèche...) = moins cher / projets inutiles (penthouse...) = tarif normal sensibiliser les clients aux coûts énergétiques de leur projet en terme de calculs/allés-retours/etc Hardware : monter des ordis d'occaz plutôt que d'acheter le dernier i9 qui est un reboot débridé & rebrandé des i7 d'il y a 2 ans, lui-même basé sur une techno (10-12µm) de 2012 env. idem pour la RAM etc, en plus c'est moins cher (certains composants, type HDD etc sont moins achetables d'occaz par ex, et encore avec le SSD...) passer par des cpus ES sur ebay. mutualiser au max les machines avec d'autres. Software : mettre en place un logiciel d'analyse de conso énergétique (si vous avez des pistes) pour avoir conscience de sa propre conso. évaluer la conso par projet ? Qu'en pensez-vous ? Des idées ? ++
  3. zules

    Rendering &.... écologie !

    « J’ai 24 ans et j’ai compris que le monde allait s’effondrer. Ce n’est pas une intuition mais une réalité. Tous les faisceaux d’indices, toutes les publications scientifiques, toutes les observa­tions concordent : notre civilisation court vers un effon­drement global. Fonte des glaciers, mort des océans, extraction de ressources à outrance, bouleversement sans précédent de la biodiversité, hausse continue du réchauffement climatique, accroissement des inégalités sociales, immuabilité politique, etc. Et que fait-on ? Rien ! Ou presque rien. Pire, nous croyons encore pouvoir résoudre ces crises fondamentales par le système qui les a précisément engendrées. À défaut de pouvoir enrayer cette fuite en avant, voici un véritable manifeste accessible et fulgurant, qui donne l’exacte mesure de cet effondrement à venir pour éveiller les consciences et surtout limiter la hauteur de la chute. » Julien Wosnitza Du coup, cognitivement, c'est très dur de faire face au problème... Va dire à ton pote jeune papa que son fiston vivra sans doute dans un monde en guerre, où les mouvements de populations actuels seront exacerbés x100, ou une très grande partie des régions arides seront en stress hydrique sans eau potable (Lybie; Sahel, yemen...) et mènera à autant de gens traversant la méditerranée en quête de survie. Va imaginer que ton taf n'aura peut être plus lieu d'être dans 15 ans, faute de demandes, de projets, d'argent, d'énergie rationnée... Ca fait tellement film catastrophe qu'on ne peut pas l'envisager. Sauf qu'ici pas de The Rock pour pétave l'astéroid, juste presque plus d'eau potable, plus d'agriculture facile, fin de l'abondance, état d'urgence permanent pour maintenir les foules #giletsjaunes.... C'est pas du complotisme ni de la branlette d'écolo, c'est juste un faisceau de faits, immuables, latents. Le fait n'est pas de vouloir changer le monde je crois, mais se changer soi-même pour encaisser au mieux ce changement, et de mettre en place des stratégies pour palier ces futurs manques. L'entraide, la mutualisation de moyen, la sous-consommation, l'intelligence collective... ce sont ces clés là selon moi qui faut jouer. Le reste, le 0 déchet, le bio, le veganisme, etc se sont des choix de vie perso qui ont un sens, ou non selon les personnes. J'ai déjà commencé à en mettre en place et peut en voir le résultat sur mes déchets, mon budgets, mon début d'autonomie (toute relative) alimentaire... chacun son chemin, mais si tu fais une fixette sur le Guatemala, en effet tu n'avances pas.
  4. zules

    Rendering &.... écologie !

    Je crois que vu la situation, y aller à moitié c'est aller dans le mur ? C'est ce que j'ai pu observer en Afrique, au Sri Lanka... mais peu importe en fait selon moi, c'est à notre échelle personnelle et nationale d'agir, montrer que ça marche...? En Afrique, Bénin + Togo pour 34j sur place, c'est la culture du tout plastique, 3 fruits emballés dans 4 sacs différents, des strates de plastique dans les sols ravagés par les pluies (sur plusieurs mètres de haut, comme dans un canyon...), les ordures brûlées au fond du jardin, 0 poubelles pour 1M d'habitants ou presque... Oui en effet, les priorités du quotidien sont autres, mais est-ce un constat ou une excuse ? Je mets l'accent sur le "moi" car "l'autre" permet de ré-orienter le problème, tout comme le "ailleurs". On nous donne souvent le surnom de moralisateur alors que l'on à fait bien pire qu'eux, tout en étant à l'origine du "progrès" qui maintenant les envahit. J'ai rencontré un garde forestier qui avait cette analyse et souhaitait justement revenir au bons réflexes d'avant, genre emballage en feuille de banane et/ou de tech, mise en place de tourisme éthique pour valoriser le patrimoine sur place tout en finançant les populations... un bref exemple de conscience dans un océan d'inconscience. Pour en revenir à nous, je me demande ce qu'en penseraient des clients face à des initiatives écolos dans nos domaines ? Y seraient-ils sensible ? Dans le domaine du luxe, des bagnoles...?
  5. zules

    Rendering &.... écologie !

    Yes bien vu !
  6. zules

    Rendering &.... écologie !

    Yes j'avais pas fait gaffe ! 357 pages... reste à faire alors...! ce qui me questionne surtout, c'est comment d'autres voient leur profession, leur impact, et quelle serait leur analyse. C'est très vaste comme thème je le sais, mais ne pas en parler ne nous aide qu'à stagner en attendant le choc. J'ai vu un humoriste récemment qui parlait devant un parterre d'industriels en se foutant ouvertement de leur gueule, et qui disait un truc du genre : "On va dans le mur, on le sait, mais vu qu'à présent il est connecté, on peut prédire précisément où se fera l'impact !"
  7. zules

    Rendering &.... écologie !

    Je me sens bien seul par ici...
  8. zules

    Rendering &.... écologie !

    Salut à tous, outre la mode et les courants, on ne peut plus passer à côté des problématiques actuelles d'environnements, de consommation énergétique, de ressources plus ou moins rares et de leurs exploitations, de recyclage... Et là vous vous dites, ce sujet sent le fun à plein nez, allé "read next unread topic" en bas à droite...! Mais depuis plusieurs mois, voire quelques années, ces réflexions ma taraudent quant à mon métier, ma pratique, mes valeurs, et ses conséquences sur le monde. C'est plus philosophique qu'informatique, mais pour moi peu importe. Nous avons tous un vécu, des expériences, une pratique, une lecture différente de ce problème, et une sensibilité à tout ça tout autant personnelle. Plutôt que de faire un état des lieux banal, qui il me semble peut être difficile à faire et on y oublierait forcément des choses, je vous fais par de ma propre réflexion, de son évolution, de ses limites. Je souligne car je ne veux pas tomber dans les classiques et inutiles "et toi tu fais quoi ?" qui limitent le débat trop souvent et détournent ces questions, pour moi essentielles, vers une personnalisation du problème à outrance. Un des déclics que j'ai eu face à ma pratique, mon milieu, et non pas à la situation alarmante de nos écosystèmes, c'était lors du dernier Total Chaos de 2018, ou ce sujet ne fut même pas effleuré alors que tous les acteurs présents ne juraient que par du multi-coeurs, du hybrid cpu-gpu, du cloud computing et autres technologies joyeusement sur-consommatrice de matières, d'énergie... pas une parole sur une possible prise en compte de ces problématiques, nada. On lance du cloud rendering à grand coup de "10000 cpu for you, dont wait any longer to get the job done !", sans parler du coût de ces pratiques (tant humain, qu'économique, écologique...etc). Aucune prise de recul, rien. Déception. Questionnement de ma part, analyse de ma propre pratique, de ma clientèle, des conséquences de mes productions sur l'environnement, de ma consommation de ressources, d’électricité, et surtout mise en parallèle avec mes valeurs, anciennes ou nouvelles. Résultat, 3 écrans + 2 stations bi-xeons + NAS + projets pro (20 chalets en station de ski par exemple) pas forcément écolos (artificialisation de terre + béton + énergie grise + mono-économie (tourisme)+ + + ) bref, bilan carbone pas reluisant. Sachant que nos chères bêbêtes de travail bouffent du silicium, de l'or et autres métaux rares/lourds à outrances, dur... et aussi discussions avec d'autres personnes d'autres milieux avec d'autres aspirations et lectures du monde. Enfin, voyage en Afrique d'un mois en lisant Pourquoi tout va s'effondrer. Observer ce territoire et ses habitants et les conséquences de nos actes depuis des décennies (exploitation des ressources et des personnes, colonisations passées, acculturation toujours présente...), sans me flageller gratuitement, m'a fait bien bien (bien) réfléchir. Une leçon de vie pour moi et ma douce. Pour contrebalancer cette analyse, mutualiser des serveurs de calcul peut (peut être) en faire baisser les coûts (économique, écologique...), certains projets pro servent des bonnes causes (crèches, logements sociaux...), s'éclater dans son boulot est important, se diversifier tout autant et être heureux doit surement aller dans le bon sens (je crois).... Dans mon analyse, il en va de même du coup pour des pub de bagnole, des VFX de Transformer 18 mais à des échelles, et sur des sujets différents aux conséquences proches mais pas identiques. Bref c'est un peu chaotique, peu structuré, comme une réflexion en cours et pas simple quoi. Bouffer bio c'est bien b(i)eau, mais quid du reste ? 😅 Bisous PS en illustration car c'est toujours mieux avec une image, une mine de silicium (en Chine ou en Corée du Nord, seule source mondiale de ce genre de minerais il me semble, donc pas aux 35h avec 5 semaines de congé payés annuelles, soyons honnêtes).
  9. zules

    The sphere

    Yes bonne ambiance, chouettes teintes !
×